Something went wrong.

We've been notified of this error.

Need help? Check out our Help Centre.

Masque Attack, les 10 clics libérateurs

Crédit photo : Daft Punk

Ranger vos bikinis, planche de surf et compagnie.  

L’automne pointe le bout de son nez et dans un avenir que nous n’aurions peut-être pas imaginé, le masque trône en maître. 

Des refrains irritants s’installent petit à petit dans nos têtes et nous grignotent la cervelle : 

“ T’a pris ton masque ? 

“ Et ton masque ?”  

“ Mince, j’ai oublié mon masque. 

Attends, tu veux que je te prête le mien ?” ( oui, c’est pas hyper COVID, mais on reste solidaire ! )


Alors comment survivre face à cette guerre invisible ? 


Une des pistes que j’ai exploré pour les 10 clics du mois passé, a été de rassembler ceux ou celles qui font appel à notre sens de l’humour.  

Détourner les nouveaux codes ( le masque en d’autre ) et se l’approprier, c’est en quelque sorte reprendre le pouvoir. 


Protection et légèreté, place au rire et ça fait du bien ! 


1. Miroir, ô mon beau miroir !

Danielle Baskin, une jeune designeuse de produits et d’expériences, artiste visuel, habitant à San Francisco, nous propose une idée simple mais efficace. ( Fallait-il encore y penser !) 

Imprimer son visage sur son propre masque afin de créer une illusion quasi parfaite, et quitter l’espace d’un instant notre nouveau profil humanoïde !  

Pouce en l’air pour cette belle idée créative. 

Crédit photo : Danielle Baskin


2. Conter le masque

Steffen Kraft, illustrateur et designer allemand, a choisi d’orienter son travail en faveur de causes engageantes comme l’environnement ou le racisme. 

Il aura fait parlé de lui avec sa série d’illustrations qui détourne le masque chiurgical pour nous plonger dans différentes histoires et univers de contes empruntés aux frères Grimm. 

J’affectionne particulièrement ce style d’illustrations au filet. Elégantes, en mono-couleur la plupart du temps, elles se jouent des objets de notre réalité. 

Egalement, vraie marque de fabrique du célèbre Serge Bloch ! 

Crédit photo : Steffen Kraft

Crédit photo : Serge Bloch


3. Peintres masqués

L’univers d’Ertan Atay, artiste turc, mélange les genres, juxtapose et colle des célébrités du passé dans notre présent, et inversement. Et ça marche du tonnerre ! 

C’est drôle, beau, inspiré en grande partie par l’histoire de l’art. 

Cet homme est capable de mettre Frida Kahlo, la Joconde, Picasso, Dali, Spiderman, Freddy Mercury … dans des situations des plus commune pour nous, mais tellement décalée du sujet initial. 

Et si les peintres célèbrent avaient dû confectionner leur propre masque ?

Crédit photos : Ertan Atay

On assiste à la naissance d’une belle série de visuels où l’on découvre ces fameux peintres portant fièrement leurs oeuvres. Bravo Eartan



4. Ça va, on peut rigoler !

“Le ridicule ne tue pas”, nous disait le vieille adage. 

Il est peut-être de notre actualité de créer un festival de masque original, pour ne pas dire improbable. Au placard les miss France ! 

Notre demain réinventé à base de soirées masquées d’un nouveau genre.

Pour l’heure avant de voir éclore cette fabuleuse idée, Max Siedentopf, artiste créatif, photographe, vidéaste, basé à Londres, nous propose une série de masques reposant sur le détournement d’objets du quotidien. Et c’est drôle, merci Max

Crédit photos : Max Siedentopf


5. “Enlève moi ce masque. Tu es ridicule !”

Continuons sur le chemin de l’humour, je vous invite à découvrir le dernier sketch de Karim Duval, pardon, Etienne Samarithin : “le covidisme”, si si c’est une nouvelle religion. 

Certes, on ne va pas se mentir, comme toute religion le message n’est pas toujours très très clair. Histoire d’interprétation me direz-vous.

« Ce qui est beau dans le covidisme, c’est qu’il n’y a pas qu’une seule vérité. Chacun à la sienne. Donc quelque part, la vérité est nulle part. »

Et pour la minute promo, Karim Duval, c’est un super mec à la ville comme à la scène. Un humoriste de talent, un passionné, un bosseur. Sa plume est précise, ses mots interpellent sans jamais piquer. A découvrir d’urgence.

Triple pouce en l’air M. Duval !



6. Place à la maskology

En 2018, Takashi Murakami et Zhijun Wang, lançait une première exposition sur le thème du recyclage, de l’abolition de la sur-consommation et sur l’effet de l’industrialisation à outrance, une exposition originale qui détournait des Sneakers en masque.

Avec l’arrivé du Covid 19, Zhijun Wang, récidive, en détournant cette fois-ci les célèbres sacs de la marque Suédoise ( Ikéa).

Évidemment, pas vraiment conforme aux règles de sécurité mais une belle performance artistique qui méritait d’être saluée.

Crédit photo : Zhijun Wang

Crédit photo : Zhijun Wang


7. Mode et masque, le nouvel accessoire qui fait mouche

Comme tout territoire d’expression, la mode, intègre petit à petit dans ses nouvelles collections cet accessoire : le fameux masque !

Plusieurs marques comme Chanel, Supreme, ou créatrice de mode comme Miracle Eye, ont bûché sur ce nouveau classique. Savoir s’en emparer c’est maîtriser la bête. Un indispensable qui vient compléter un look, affirmer une personnalité. ( Billie Eilish aux Grammy Awards 2020 )


Crédit photo : Grammy Awards

Crédit photo : Supreme

Crédit photo : Miracle Eye

Crédit photo : Getty Images


8. Le masque comme affirmation de son intérieur

Magnifique objet artistique ou décoratif, le masque a aussi une fonction esthétique et ludique, associé à un divertissement ou un rite. Sa fonction initiale : dissimuler, représenter ou imiter les visages.

De beaux éditeurs comme la marque israélienne, Umasquont fait de cet objet un territoire de créativité infinie. En prime, une belle démonstration de leur artisanat de haut vol. 

Un savoir-faire qui marie avec brio inspirations, matières ( bois - métal ) et couleurs.

Pouce en l’air pour mon coup de coeur déco !

Crédits photos : Umasqu


9. Invasion de masques en Haute Savoie

On s’éloigne un peu du COVID 19 et du masque protecteur. 

Je vous emmène à la découverte de cet artiste jurassien d’origine, qui a posé ses valises à Annecy, Brokovitch, talentueux touche à tout, brillant gribouilleur ( Illustration / Dessins / Graffiti ) jamais là où on l’attend, c’est aussi un magicien du masque ! Gros coup de coeur pour son travail.

Crédit photo : Brokovitch


10. Emojis d’afrique = Amojis

Comment ne pas se tordre de rire devant ces masques africains ( de Namibie ), qui conjugent avec génie les arts traditionnels et moyens de communication des temps modernes : les émojis. 

Amoji, c’est une belle série de clichés photographiques de l’artiste photographe Toufic Beyhum



C’est fini pour le petit tour de la planète masque. 

Un voyage humoristique qui nous rappelle que le rire est peut - être la seule chose que nous pouvons encore maîtriser face à cette pandémie.

On se quitte sur un air de Daft Punk et de Pharrell Williams ” Get Lucky”.


A très vite pour de prochaines actualités, et si vous avez encore soif de lecture suivez le guide.  Prenez soin de vous !

Using Format